Sommeil/Éveil

Performance/installation/écriture

Ce qui est en haut est en bas

2019

Je suis resté allongé à l'intérieur d'un tronc d'arbre (Pin des Landes) pendant les deux semaines d'expositions aux horaires d'ouvertures de la galerie

1ok_edited.jpg

Mes pieds sont enduits avec une pâte à base de dorure et de feuille d'or

Vue de l'installation/performance.

Je suis à l'intérieur du tronc.

Le tronc est débité en 7 planches réempilées. Il est creusé à l'intérieur.

Au coeur de cet empilement il y a moi qui n'est pas Moi.

Ne faire qu'un avec la Nature est un acte plastique qui consiste a sculpter au coeur même du vivant en enlevant ce qui est mort. Ainsi les illusions mortes donne vie à la véritable sculpture du monde dont nous faisons tous partie est qui est déjà là. Toujours là,

elle "doit" juste être révélée.

Rendons hommage à Bruce Nauman : "The true artist helps the world reveling mystic truth".

Bien qu'il n'y ai rien de mystique dans tout ça.

cailloux1_edited.jpg

Fils de laine bleus posées sur des pierres rouges provenant du rougier près de la galerie.

3ok_edited.jpg

Quatre branches de Bouleau, placées dans chaque angle de la pièce

IMG_9880 ok_edited.jpg

Assiette en laiton.

Bougie.

IMG_9901cool_edited.jpg

Assiette en laiton.

Offrandes.

PAP_ARTS_VISUELS_INAUGURATION_EXPO_R_SIM

Extrait du texte :

Extrait du texte donné au public lors de l'expostion:

+
Mourir à soi.
Vivre comme un esprit.
Créer ce nouvel espace.
Vivre dans une communauté sans séparation. Il y a une souffrance du monde,
Une violence politique.

 

Vers une conscience immédiate du réel, Où l’âme vibre à l’unisson de l’Univers. Le concept d’art deviendra inutile en vérité. En attendant n’attendons plus et aimons-le.

+

Oser descendre et vivre dans l’incommensurable beauté de l’imperfection.
Imparfait donc ajustable, modelable, respirable.
La définition même du geste plastique.
Cela a déjà été dit mais ça manque de sang.
Le sang frais réinjecté dans le concept que vivre peut être une oeuvre d’art.
Et quand j’arrive parfois à stopper mon autocensure l’espace d’un instant j’ai très envie de dire que vivre DOIT être une oeuvre d’art.
+

Rendre à l'art ce qui lui revient,

La vie.

Dans son sens qui échappe à toutes définitions.